Difficultés à s'endormir, réveils inhabituels..., chacun d'entre nous a déjà pu ressentir une légère insomnie. Dans tous les cas, on parle de troubles du sommeil lorsque celui-ci est perturbé de façon ponctuelle ou chronique. En fonction de l'intensité et de la durée des symptômes, la somnipathie occasionne des soucis de santé. Selon plusieurs études, certains médecins considèrent l'insomnie chronique comme faisant partie d'un problème de santé publique.

Les causes des troubles du sommeil

Une classification internationale parue en 1990 classe une vingtaine de troubles du sommeil en deux catégories. Premièrement, les facteurs intrinsèques à l'individu caractérisés par une pathologie médicale ou psychiatrique (douleurs musculaires, problèmes cardiovasculaires, mauvaise digestion, dépression, etc.), ainsi que les facteurs organiques personnels décrits par des mouvements des membres inférieurs (syndrome des jambes sans repos) ou l'endormissement difficile (apnées du sommeil). Deuxièmement, les facteurs extrinsèques qui se traduisent par des éléments extérieurs pouvant perturber la physiologie ou la psychologie de l'individu (modes de vie stressant, chocs émotionnels, fuseaux horaires, bruit, médicaments, changement de température, appareils électroniques, etc.). Toutes ces causes peuvent bien entendu interagir entre elles et accentuer vos problèmes d'insomnie chronique.

Les répercussions sur votre santé

Suite à ces troubles, plusieurs signes cliniques peuvent apparaître. On distingue des symptômes physiques (fourmillements dans les jambes, besoin accru de sucre, endormissements fréquents en journée, baisse de votre immunité, etc.), des symptômes émotionnels (nervosité accrue, stress, état de dépression ou d'anxiété, etc.) et enfin des signes mentaux (baisse de l'attention, baisse de performances mentales, trous de mémoire, etc.). Ces signes non exhaustifs peuvent se combiner et conduire à long terme à des difficultés sociales, professionnelles ou familiales. N'hésitez donc pas à consulter un thérapeute.

Les solutions allopathiques contre le manque de sommeil

Pour pallier au manque de sommeil, les somnifères (barbituriques, benzodiazépines, etc.) sont souvent utilisés sous prescription médicale et parfois même en automédication. Connus depuis de nombreuses années et facilement disponibles en pharmacie, ils agissent rapidement sur votre organisme. Cependant, ces médicaments sont loin d'être les meilleurs exemples pour votre santé. En effet, ils ne permettent pas de procurer un sommeil réparateur équivalent au sommeil naturel car ces produits perturbent les cycles et les stades de votre sommeil. Ceci explique d'ailleurs pourquoi les dormeurs dépendants de somnifères se réveillent aussi fatigués que la veille. En outre, ces produits présentent des contre-indications (problème rénal et/ou hépatique), ainsi qu'un risque d'accoutumance bien réel pouvant entraîner des chutes de tension et des phases de désorientation.

Les solutions naturelles pour éviter les insomnies chroniques

Il en existe plusieurs sachant que la clef d'un bon sommeil se résume à une bonne hygiène de vie. Voici quelques conseils d'hygiène alimentaire à adopter :

- manger au calme en respectant les horaires de repas et en mastiquant bien ses aliments afin de favoriser une bonne digestion,

- réduire les quantités de nourriture au souper et éviter les plats lourds et raffinés (charcuterie, fritures, abats, etc.) à haut index glycémique. Eviter les protéines animales qui surstimulent le métabolisme,

- Favorsier les sucres lents à 16 heures avec une petite collation (oléagineux, frutis & cannelle). Le soir, privilégier les aliments à faible index glycémique favorisant la synthèse de la sérotonine à partir du tryptophane (le riz basmati, les légumineuses, etc.). Les sucres à faible index glycémique (légumes verts, lentilles, pâtes, etc.) diffusent le glucose de manière progressive dans l'organisme et facilitent le métabolisme de la sérotonine,

- supprimer les excitants (café, thé noir, chocolat, boissons sucrées, etc.), de même que l'alcool qui a pour effet de réduire la phase profonde du sommeil,

- éviter les repas trop riches en graisses qui perturbent la digestion et ne contribuent pas à un sommeil réparateur,

- rechercher la plus grande obscurité afin de favoriser la production de mélatonine (hormone du sommeil)

- vérifier que la température de la chambre ne dépasse pas 18°C.

- éviter les bains très chauds avant le coucher. Ces derniers font monter la température du corps alors qu'elle doit légèrement diminuer afin de favorsier un bon sommeil.

- éviter l'exposition à tout type d'écran en soirée, jusque 1h30 avant le coucher. Toute exposition (lumière, télévision, écran d'ordinateur) modifie la sécértion de la mélatonine et retarde l'endormissement.

Parallèlement à ces conseils, il existe des produits naturels à base de plantes, de vitamines ou de minéraux favorisant un sommeil paisible. En phytothérapie, les extraits de plantes à base de valériane, de passiflore, de mélisse, de mélilot ainsi que les infusions de tilleul ou de camomille agissent en tant qu'hypnotiques et anxiolytiques naturels. Le laboratoire Lepi Vits vous propose le somicare, complément alimentaire composé d'extraits de plantes et ingéré sous la forme de gélules.

En micronutrition, la plupart des vitamines du complexe B peuvent être recommandées en cas d'insomnie. Les oligo-éléments, tels que le calcium et le magnésium, participent à la détente musculaire et au maintien d'un système nerveux normal. Cependant, afin de favoriser un bon équilibre en principes actifs, il est préférable de consommer ces deux minéraux sous leurs formes naturelles. La dolomite, issue de roches sédimentaires d'origine marine, confère cet apport équilibré en calcium et en magnésium.

Produit ajouté à la liste d'envies
Produit ajouté au comparatif.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/