Pourquoi prendre des vitamines pendant la grossesse ?

Faut-il prendre des vitamines pendant la grossesse ? Tous les nutriments sont essentiels à notre organisme, mais les besoins sont accrus chez la femme enceinte. Les vitamines et minéraux sont nécessaires au développement du fœtus et à la bonne santé du bébé. Acide folique, vitamine D, fer, comment choisir les vitamines et minéraux pendant sa grossesse ? Découvrez les bienfaits des nutriments pour la femme enceinte.

femme enceinte

Les besoins pendant la grossesse

Les vitamines et les minéraux sont indispensables pour notre organisme au quotidien, mais d’autant plus lors d’une grossesse. Le corps de la femme enceinte subit de gros changements, parfois brutaux, et les hormones sont en ébullition.

Pendant les 9 mois de la grossesse, l’alimentation va jouer un rôle prépondérant, car elle va à la fois nourrir la maman, mais également faire grandir le bébé. Pour arriver à cette fin, le corps aura besoin d’une quantité non négligeable d’énergie et donc de nutriments. Or, le corps humain étant bien fait, sa capacité d’absorption des vitamines et minéraux essentiels augmente pendant cette période.

Mais encore faut-il suivre son rythme pour ne pas souffrir de carence. Si une alimentation saine et surveillée peut, en général, suffire, il n’est pas rare que la femme enceinte nécessite des compléments alimentaires pour se supplémenter en vitamines, minéraux et oligo-éléments. C’est pourquoi bon nombre d’entre elles prennent des multivitamines[1], un cocktail de vitamine D, fer, acide folique, iode, etc. Attention, cependant, tous les compléments ne sont pas bénéfiques dans les mêmes quantités et peuvent altérer le bon déroulement de la grossesse.

Les micronutriments pour la femme enceinte

Acide folique

Autre dénomination pour la vitamine B9, l’acide folique est primordial en début de grossesse, car les cellules de l’embryon se divisent très rapidement pendant les 3 premiers mois et les bébés sont donc très sensibles au déséquilibre en folates. Cette vitamine participe à la multiplication des cellules et favorise la formation osseuse, de la colonne vertébrale et du cerveau de l’embryon, dès les premiers jours de la conception. C’est pourquoi il est recommandé de se supplémenter en amont, quelques mois avant le projet de grossesse.

Durant le processus, l’acide folique participe à a formation des nouveaux tissus et des nouvelles cellules du sang, du système nerveux et cérébral. En cas de déficit en vitamine B9, le bébé peut souffrir d’un retard de croissance ou d’une anomalie du tube neural, engendrant parfois des handicaps physiques ou mentaux, notamment le spina bifida.

Une femme enceinte a besoin d’environ 0,5mg à 1g d’acide folique par jour. On en trouve principalement dans les agrumes, les légumes verts et les légumineuses comme les lentilles et les pois chiches.

Fer

L’anémie de grossesse est très fréquente chez les femmes enceintes, surtout les femmes végétariennes ou végan, et peut provoquer un essoufflement anormal au moindre effort, des malaises et une fatigue chronique.

Or, le fer présent dans les globules rouges est nécessaire au transport de l’oxygène des poumons vers le fœtus. Comme le volume de sang augmente lors d’une grossesse, les femmes enceintes ont un besoin accru de fer pour pouvoir créer des réserves pour leur bébé.

Une supplémentation en fer diminue le risque d’accouchement prématuré, de mortalité précoce du nourrisson et de bébé de petite taille. Le fer est surtout présent dans la viande rouge et la volaille, mais on le trouve également dans le poisson, les fruits de mer et les œufs, les lentilles et haricots, et certains légumes verts comme le chou frisé, en quantité plus faible.

À lire aussi : les signes d’une carence en fer

Pour aider l’organisme à absorber et assimiler le fer, il est recommandé de consommer de la vitamine C, présent principalement dans les poivrons, l’acérola, la patate douce et les agrumes. Évitez également de boire du thé ou du café pendant le repas, car ces substances nuisent à l’absorption du fer et du calcium.

Vitamine D

La carence en vitamine D est une des plus courantes chez la femme enceinte. Cette vitamine aide pourtant à l'absorption normale du calcium sur les os et contribue au fonctionnement normal du système immunitaire. Elle est donc essentielle pour le développement du bébé et le bien-être de la femme enceinte.

Si la source la plus riche en vitamine D est bien sûr le rayonnement solaire, il est rare que la population française en possède un taux suffisant et elle doit donc la trouver dans certains aliments, comme le jaune d’œuf, les poissons gras et les ingrédients enrichis en vitamine D (lait de vache ou de chèvre, boisson au soja, certains yaourts). 

Iode

Ce minéral est très peu présent à l’état naturel dans notre organisme. Or, il contribue à la production normale des hormones thyroïdiennes, à une fonction cognitive normale, à un fonctionnement normal du système nerveux, au maintient d'une ossature normale. Par conséquent, il contribue à la formation des muscles, des os et du cerveau du fœtus. L’iode est vital pour les battements cardiaques et le développement du bébé.

Il se trouve que le sel de table est enrichi en iode pour palier aux carences observées il y a plusieurs années. Cependant, les conseils nutritionnels nous encouragent à consommer moins de sel, et donc nos réserves d’iode diminuent, n’étant pas compensées par les aliments transformés des commerces qui ne sont, eux, pas enrichis.

Pour consommer de l’iode, les aliments à privilégier sont les poissons et les fruits de mer, les algues et certains produits laitiers, comme le fromage.

À lire aussi : pourquoi l’iode est important pour la santé ?

Calcium

Saviez-vous que, durant la grossesse, les besoins en calcium augmentaient de 30% ? Cela est dû à l’utilisation du calcium pour la fabrication du squelette du fœtus, ainsi que des os, des ongles et des dents. En effet, le calcium est nécessaire au maintien d'une ossature et d'une dentition normale et contribue à une fonction musculaire normale. Par ailleurs, il joue un rôle dans le processus de division et de spécialisation cellulaires. 

Si la future mère souffre de carence en calcium, le bébé puisera dans ses réserves à elle, provoquant une perturbation de la tension artérielle.

Un complément alimentaire d’un gramme de calcium par jour suffit à réduire les risques d’hypertension de grossesse[1]. Les aliments qui contiennent naturellement du calcium sont les produits laitiers, les amandes, les haricots et les légumes verts et le tofu.

Oméga-3

Plusieurs recherches ont démontré que les acides gras possédaient de nombreuses vertus pour la femme enceinte et son fœtus.

Principalement contenus dans les poissons gras, comme le saumon et les sardines, les oméga-3 contribuent au fonctionnement normal du cerveau. Si vous n’aimez pas le poisson, vous pouvez les retrouver dans les huiles de noix, de lin ou de chia.

Fibres

Si l’on conseille aux femmes enceintes de boire beaucoup d’eau et de consommer des fibres, c’est parce que celles-ci réduisent le risque de constipation et permettent de faciliter la digestion, souvent problématique pendant la grossesse à cause des changements hormonaux.

Les aliments riches en fibres sont les oléagineux, noix, noisettes et arachides, les céréales complètes, quinoa et sarrasin, les lentilles et haricots et presque tous les fruits et légumes, surtout lorsque leur peau est comestible.

Vitamine B12

Essentielle à la synthèse des globules rouges du sang et au système nerveux du fœtus, la vitamine B12 se coordonne avec l’acide folique pour fabriquer le matériel génétique du bébé, c’est-à-dire son ADN.

On trouve la vitamine B12 presque exclusivement dans la viande et autres aliments d’origine animale (poisson, œufs, produits laitiers).

La vitamine B12 est essentielle dans le développement du bébé, car elle contribue au bon fonctionnement du système immunité, elle contribue à des fonctions psychologiques normales et au fonctionnement normal du système nerveux.

Les vitamines à éviter pendant la grossesse

Les multivitamines prescritent aux femmes enceintes contiennent souvent un mélange de nutriments que nous avons cités, ainsi que d’autres comme la vitamine A. Cependant, ces compléments alimentaires ne tiennent pas toujours compte du profil de santé de la patiente et peuvent s’avérer néfastes. Il est préférable de recommander de la vitamine A sous forme de bêta-carotène qui ne comporte pas de risque pour la grossesse.

La vitamine A, par exemple, ingérée en trop grande quantité, augmente le risque de malformations congénitales. Si le fer est essentiel pour le bon déroulement d’une grossesse, il peut également provoquer des troubles digestifs, des nausées et des vomissements. Un débat parmi les professionnels de santé et les chercheurs mettrait en lumière la toxicité de la vitamine D chez les femmes enceintes, lorsqu’elle est surdosée. L’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) conseille alors aux futures mères de ne pas consommer de foie.

À retenir :

  • Les nutriments essentiels chez la femme enceinte sont principalement l’acide folique, la vitamine D, la vitamine B et le fer ;
  •  Un cocktail de vitamines, comme Maxivits de Lepivits, est recommandé avant, pendant et près la grossesse et suivi par un professionnel de santé;
  • Le principal facteur pour le bon déroulement d’une grossesse est une alimentation variée et surveillée.


[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30277579/

[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32034969/

[3] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24387864/



[1] https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0266613807000344?via%3Dihub

[2] https://www.cochrane.org/fr/CD008873/PREG_la-supplementation-en-vitamine-d-est-elle-benefique-ou-nocive-pour-les-femmes-pendant-la-grossesse#:~:text=Les%20r%C3%A9sultats%20de%2022%20essais,au%20placebo%2C%20ou%20sans%20intervention.

Produit ajouté à la liste d'envies
Produit ajouté au comparatif.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/