Qui n’aime pas le guacamole et ne salive pas devant une bonne salade à l’avocat ? Pourtant, beaucoup culpabilisent après avoir dévoré ce fruit mexicain. Mais saviez-vous qu’en fait, il est aussi bon pour la santé que savoureux ? Les acides gras mono insaturés qui le composent sont de véritables alliés. Aliment minceur, coupe-faim, anti-inflammatoire… Nous vous donnons 7 bonnes raisons de manger de l’avocat.

Alimentation saine et raisonnée - Les avocats et ses bienfaits - Compléments naturels


Qu’y a-t-il dans l’avocat ?

Il paraît que l’avocat est calorique ? Ce n’est pas tout à fait faux, dans le sens où il contient plus de 160 calories pour 100 grammes de fruit, ce qui le place en tête de la liste des produits alimentaires, dans sa catégorie nutritionnelle. La raison se situe dans les lipides qu’il contient et qui représentent la majeure partie de son apport énergétique. En effet, ces graisses sont en fait essentiellement des acides gras mono insaturés, en particulier de l’acide oléique (qui en fait un fruit parfait pour une huile vertueuse).

Outre les graisses, qui composent une partie non négligeable de l’avocat, celui-ci contient de fortes quantités de :

  • Vitamines
  • Fibres
  • Oligo-éléments et minéraux
  • Phytostérols
  • Acide oléique
  • Caroténoïdes


Quand consommer de l’avocat ?

Vous aurez peut-être remarqué que depuis bon nombre d’années, on trouve n’importe quel fruit ou légume à toute saison et dans toutes les régions. C’est pourquoi vous trouverez sans doute de l’avocat en grande surface tout au long de l’année, été comme hiver. Mais en réalité, chaque aliment possède sa propre période et son climat favorable pour pousser dans les meilleures conditions. Pour consommer bien, consommez de saison ! L’avocat pousse plus particulièrement en automne et en hiver.

Conseil : consommer de l’avocat en même temps que des caroténoïdes (carottes, tomates, etc.) favoriserait l’absorption de ces derniers, car ils sont liposolubles et que l’avocat est riche en lipides.


Les 7 vertus de l’avocat


L’allié de la santé cardiovasculaire

Nous vous l’expliquions un peu plus tôt : l’avocat est particulièrement riche en lipides, mais en BONS lipides. Ces acides gras mono insaturés sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire, comme le prouvent de nombreuses études[1][2].

Plusieurs études[3] ont d’ailleurs démontré que les fibres contenues dans l’avocat permettaient de réduire le risque de développement de cancers ou de troubles cardiaques. De même, les phytostérols, des stérols végétaux, sont bénéfiques au maintien d’une bonne santé cardiovasculaire.


Un régulateur de glycémie

L’avocat est réputé pour sa teneur en vitamine K. Cette vitamine agit sur le contrôle de la glycémie, raison pour laquelle il est très apprécié par les personnes diabétiques. C’est également une vertu de certaines fibres insolubles présentes dans l’avocat, qui préviennent des maladies auto-immunes comme le diabète de type 2.

En effet, les fibres solubles (pectines, mucilages et gommes) deviennent flasques au contact des liquides, ce qui facilite le passage des résidus alimentaires. Ainsi, les graisses et le mauvais cholestérol ne peuvent plus passer, évitant les maladies cardio-vasculaires. Comme elles freinent le passage des glucides, elles ralentissent la glycémie et préviennent ainsi les risques de diabète de type 2. Par leur action de ralentissement de la digestion, elles permettent de se sentir rassasier plus rapidement et évitent ainsi la prise de poids, mais leur action n’est véritablement bénéfique qu’en buvant beaucoup d’eau.


Il favorise le transit intestinal

Parfait pour les problèmes de digestion, l’avocat contient en moyenne entre 6% et 7% de fibres, solubles et insolubles, faisant de lui un des fruits les plus fibreux.

Les fibres insolubles préviennent les maladies cardio-vasculaires et auto-immunes, mais surtout, elles favorisent le bon fonctionnement du transit intestinal. Moins stimulantes de ce transit, les fibres solubles sont douces et réduisent les ballonnements et les diarrhées, grâce notamment au rééquilibrage de la flore intestinale.

Il fait baisser le cholestérol

L’avocat est plein de surprises et agit sur le cholestérol par le biais de deux vertus :

- Les phytostérols qu’il contient amoindrissent la quantité de mauvais cholestérol (LDL) ;

- L’acide oléique, quant à lui, augmente le bon cholestérol (HDL).


Un anti-inflammatoire naturel

Particulièrement efficaces pour réduire l’inflammation de l’endomètre pendant la période de menstrues, l’avocat est un anti-inflammatoire naturel.


L’avocat comme anti-oxydant

L’avocat possède des propriétés antioxydantes, notamment grâce à la vitamine E, mais également par l’intermédiaire de la lutéine et de la zéaxanthine, qui sont des caroténoïdes antioxydants.


Il évite les carences

Très riche en vitamines, l’avocat possède en lui plus de 10 sortes de vitamines, dont :

  • Vitamine K ;
  • Vitamine B9 (acide folique ou folates) ;
  • Provitamines A ;
  • Vitamine C ;
  • Vitamines B1, B2, B3, B5 et B6.

En plus des vitamines, la chair de l’avocat contient de grandes quantités de minéraux et d’oligo-éléments, comme le cuivre, le fer, le zinc et le phosphore, mais surtout du magnésium et du potassium, qui sont souvent recommandés chez la femme enceinte pour éviter ou soigner les carences en vitamines.


Manger de l’avocat : quel risque ?

Vous l’avez sans doute compris, l’avocat est très riche en vitamine K. Il se trouve cependant que les individus prenant des traitements à base d’anticoagulants doivent faire attention à stabiliser leur taux de vitamine K quotidien, pour que les médicaments fonctionnent correctement et sans danger. C’est pourquoi, si vous prenez de type de traitement, nous vous recommandons de demander conseil à votre médecin avant toute alimentation à base d’avocat.

Autre contre-indication : si vous êtes allergique au latex, il y a des chances que vous fassiez également une réaction allergique à l’avocat. En effet, ceux-ci possèdent une substance commune dans leur composition : l’hévéine, une protéine présente dans la chair de l’avocat, mais également le composé à la base de l’hévéa, l’arbre d’où provient le latex.

[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32612186/
[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31554332/
[3] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30213052/
Produit ajouté à la liste d'envies
Produit ajouté au comparatif.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/