Ferments lactiques

Probiotiques et ferments lactiques

Une bonne digestion est primordiale pour notre santé immunitaire et mentale. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle le microbiote intestinal le “deuxième cerveau” : c’est dans le système digestif que tout se joue. Mais qui intervient dans ce processus ? Principalement deux grands acteurs : les probiotiques, qui protègent notre flore intestinale le plus souvent sous forme de ferments lactiques, et les enzymes digestives, qui décomposent les aliments. Nous vous expliquons aujourd’hui comment bien digérer grâce aux probiotiques et ferments lactiques.

En savoir plus
Biotippin_30 gélules végétales-LEPIVITS Biotippin_30 gélules végétales-LEPIVITS 2
  • Promo !
  • -10%
En stock
Ferments lactiques

BIOTIPPIN

08
39,50 € 35,55 €
Déséquilibre de la flore intestinale ? Biotippin est un complément alimentaire contenant plus de 10 souches de ferments lactiques (60 milliards UFC), de la pulpe de baobab et du citrate de zinc.
Pilulier - LEPIVITS
En stock
3,50 €
Pilulier 100% végétal en fibres de bambou ! Ce pilulier à base de fibres de bambou est idéal pour transporter vos compléments alimentaires tout au long de la journée. Ce pilulier LEPIVITS est : Biosourcé Recyclable Prenez votre santé en main et optimisez la compliance de votre traitement !
Affichage de 1-2 articles sur un total de 2

Ferments lactiques, qu’est-ce que c’est ?

Un ferment lactique est une bactérie qui produit de l’acide lactique grâce au processus de fermentation des sucres (lactose, notamment). Celle-ci survient en l’absence d’oxygène, car l’oxygène détruit les bactéries de ferment lactique. Si tous les probiotiques sont des ferments lactiques, l’inverse n’est pas vrai.

À quoi servent les probiotiques ?

Les probiotiques, quant à eux, sont des micro-organismes vivant dans notre côlon. En effet, notre microbiote, ou flore intestinale, est composé de milliards de bactéries commensales (non pathogènes) qui vivent en symbiose, dans un équilibre déterminant pour notre santé digestive.

Ces organismes se chargent de transformer les aliments récalcitrants, comme les fibres, et produisent des acides gras à chaîne courte comme le propionate ou le butyrate ayant des fonctions essentielles pour les colonocytes. Ils jouent notamment un rôle crucial dans la protection de notre corps, en défendant la paroi intestinale contre les virus.

L’avantage des probiotiques, c’est qu’on peut les trouver dans nos aliments et en compléments alimentaires. Donc, si vous en manquez ou que vous souffrez de dysbiose intestinale, il est possible de vous supplémenter. Ce sont des ferments lactiques actifs et vivants, que l’on retrouve donc facilement dans les produits fermentés, comme les yaourts, le kéfir, le vinaigre, le miso et certains fromages.

Quel est le rôle des enzymes digestives ?

Comme leur nom l’indique, ces protéines sont essentielles pour notre digestion. Le principal objectif des enzymes digestives est de décomposer les aliments que nous ingérons, afin de les rendre plus digestes. Comment ? En accélérant les réactions chimiques censées transformer les aliments en énergie, c’est-à-dire qu’elles permettent de détacher les liaisons des molécules pour les déstructurer et les envoyer dans le reste du système digestif.

Il existe plusieurs enzymes digestives, selon le type d’aliment, le besoin et le lieu de la réaction. Nous en avons dans notre salive, mais aussi dans certains organes, comme le foie, le pancréas et la vésicule biliaire. Voici les types d’enzymes digestives : 

-       Amylase : elle décompose les glucides ;

-       Protéase : elle décompose les protéines ;

-       Lipase : elle transforme les lipides (graisses) ;

-       Lactase : elle dégrade le lactose (sucre du lait) ;

-       Cellulase : elle décompose le cellulose (légumes crus). 

Les enzymes digestives sont également naturellement présentes dans les légumes crus, les graines, les fibres solubles et les aliments fermentés.

Enzymes digestives et probiotiques : quelle est la différence ?

Les enzymes digestives et les probiotiques fonctionnent en symbiose, ils se complètent. Cependant, leurs champs d’action diffèrent. 

Comme nous vous le précisions en amont, les enzymes sont des protéines qui agissent comme des catalyseurs : elles accélèrent le processus chimique de la détérioration des aliments, dans l’estomac et l’intestin grêle.

Au contraire, les probiotiques assurent la transformation des aliments non digérés, ceux qui ont échappé aux enzymes. Le procédé se fait surtout au niveau du côlon.

Si notre organisme produit naturellement des enzymes digestives, ce n’est pas le cas des probiotiques, que l’on doit se procurer par des sources externes : aliments fermentés ou compléments alimentaires. 

Pourquoi prendre des probiotiques et des enzymes digestives ?

De nombreuses études vérifiées prouvent que les probiotiques, comme les enzymes digestives, améliorent la digestion et l’absorption des nutriments.

Gaz, spasmes, constipation et diarrhées sont autant de symptômes survenant après un repas, lorsque la digestion des nutriments se fait difficilement, en particulier les lipides, les glucides et les fibres. Cela peut survenir à n’importe quelle étape de la digestion et donc concerner aussi bien les enzymes que les probiotiques, voire les deux à la fois.

Le problème d’une digestion altérée ou incomplète survient non seulement dans le confort de vie, mais surtout dans la qualité de notre barrière immunitaire. Le déséquilibre de la flore intestinale irrite les muqueuses, les parois des intestins, et empêche l’absorption des bons micronutriments (vitamines, antioxydants, minéraux).

En rétablissant la microflore intestinale, perturbée par une mauvaise alimentation, une maladie ou la prise de certains médicaments, les probiotiques réduisent la croissance des agents pathogènes (mauvaises bactéries). Ils soutiennent la fonction immunitaire et empêchent les ballonnements, en décomposant les fibres alimentaires.

Pour soulager les troubles digestifs, notamment chez les personnes ayant un régime spécial, des intolérances ou une insuffisance enzymatique, vous pouvez utiliser une supplémentation combinée de probiotiques et d’enzymes digestives.

Probiotiques et enzymes : quels compléments alimentaires prendre ?

Pour optimiser la digestion, il faut agir sur les deux composés en même temps. En prenant des suppléments d’enzymes et de probiotiques, vous améliorez votre santé gastro-intestinale dans son ensemble.

Il est conseillé de consommer un mélange d’enzymes digestives (lipase, amylase, protéase, lactase et cellulase), afin de pouvoir digérer tous les groupes d’aliments (lipides, glucides, protéines, lactose et cellulose). Si vous savez quel type d’aliment vous pose problème, concentrez-vous sur l’enzyme qui le décompose.

Les enzymes digestives doivent être prises au début d’un repas, si possible de façon régulière, afin qu’elles soient en contact avec les aliments le plus longtemps possible. Cependant, elles seront éjectées de l’intestin grêle en même temps que le chyme et ne seront donc plus actives pour le repas suivant.

Concernant les probiotiques, les formules les plus efficaces contiennent plus de cinq milliards de micro-organismes, issus de quatre souches différentes. Comme nous sommes tous et toutes différent(e)s, et que nous avons donc une flore intestinale unique, il est important de couvrir un large champ de variétés de probiotiques. Les deux familles plus importantes, et les plus connues, sont : 

-       Lactobacillus : elles atténuent la diarrhée et améliorent la santé vaginale ;

-       Bifidobacterium : elles facilitent la digestion et l’absorption des nutriments.

Ces deux souches composent la majorité de notre microbiote et représentent donc la plus grande population de bactéries. Elles sont ainsi particulièrement bien tolérées, même pas les enfants.

Produit ajouté à la liste d'envies
Produit ajouté au comparatif.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/