Dinde de Noël, bûche glacée, raclette, champagne du nouvel an… Après les fêtes de fin d’année, on se sent ballonné et on a du mal à retrouver un transit intestinal correct. C’est le moment parfait pour entamer une cure détox et nettoyer son foie. Découvrez aujourd’hui quelles sont les 3 phases de la détoxification hépatique et commencez la nouvelle année avec brio grâce à nos conseils pour une détox d’après fête.

detox purifier son organisme

Qu’est-ce que la détoxification hépatique ?

La détoxification hépatique est, comme son nom l’indique, un moyen de purifier son corps grâce au foie. Concrètement, c’est une succession de réactions métaboliques, qui permettent à l’organisme de transformer les toxines en des dérivés qu’il peut éliminer facilement par le tube digestif (fèces et bile), la peau et le sébum, les poumons, les reins et l’urine.

Pourquoi qualifie-t-on la détox d’hépatique ? Bien que les cellules intestinales et rénales aient un rôle à jouer dans la purification, c’est surtout les cellules du foie, appelées hépatocytes, qui réalisent la détox.

Comment fonctionne la détox ? La majorité des substances toxiques sont liposolubles, c’est-à-dire qu’elle se dissolvent facilement dans les graisses et ne peuvent donc pas être transportées par le sang. Or, les capacités du foie peuvent parfois être saturées et celui-ci ne parvient alors plus à éliminer ces molécules néfastes au fur et à mesure. Elles se stockent donc dans les tissus adipeux (graisse périphérique) et provoquent une pollution enzymatique, la destruction de cellules et même d’organes. Le rôle de la détoxification est de solubiliser les toxines et les rendre hydrophiles, afin qu’elles soient plus solubles dans l’eau et que le foie puisse les éliminer.

Pourquoi purifier son organisme ?

Tout au long de l’année, mais plus spécifiquement après les fêtes de fin d’année, notre corps subit de gros dégâts au niveau du foie, dus à notre hygiène de vie (sommeil, activité physique) et en particulier à notre alimentation. Les mauvaises graisses, sels, sucres, alcools et autres excès intérieurs à notre organisme (appelés toxines), mais également les pesticides, polluants, métaux lourds et additifs (toxiques extérieurs), surchargent notre métabolisme de déchets, qui fonctionne alors au ralenti et laisse la porte ouverte aux maladies.

À lire aussi : les mauvais additifs dans les compléments alimentaires

Ces molécules polluantes, appelées xénobiotiques, sont censées être naturellement évacuées par notre organisme grâce à l’action de filtrage des émonctoires : foie, intestins, poumons, reins et même la peau. Ensemble, ils filtrent le sang et récupèrent les toxines pour les éliminer par la transpiration, les urines et les selles, notamment. Comme le liquide placentaire et le lait maternel peuvent servir de voie de sortie, la cure détox est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes.

Un foie en mauvaise santé provoque des risques de douleurs intestinales et troubles digestifs, éructions cutanées, troubles du sommeil, stress et dépression, mais également des maladies comme la cirrhose. Il est donc vital de laisser le métabolisme se reposer et de le nettoyer, au moyen d’une détox hépatique. Stimuler les organes émonctoires, drainer l’organisme et éliminer les toxines permettra de rééquilibrer votre corps et de retrouver de l’énergie, ce qu’on appelle le retour à l’homéostasie.

Grâce à une cure détox naturelle, vous pouvez alors travailler sur plusieurs objectifs selon vos besoins : perdre du poids, retrouver de l’énergie, diminuer votre stress et votre fatigue.

Quelles sont les 3 phases de la détox ?

Officiellement, il existe deux phases dans la détoxification hépatique[1] : l’activation et la conjugaison. Cependant, on considère souvent une troisième phase, qui est le transport du métabolite et son élimination. Nous vous expliquons ces phases en détails.

Phase 1 : activation

Lors de la phase d’activation, les toxines liposolubles sont transformées en dérivés oxydés par trois réactions : l’oxydation, la réduction et l’hydrolyse par les systèmes enzymatiques complexes Cytochromes P450 (CYT). Les toxines ainsi oxydées restent cependant des radicaux libres instables et risquent de générer du stress oxydatif. Le glutathion, un antioxydant efficace, est ainsi chargé de protéger et stabiliser les réactions. Alors, les enzymes CYT[2], avec l’aide de cofacteurs (vitamines, zinc, magnésium…), vont catalyser des biotransformations endogènes (toxines) et exogènes (toxiques), chacune capable de métaboliser des substances néfastes (médicaments, alcool, pesticides, hormones…).

Phase 2 : conjugaison

La prochaine étape est de transformer les nouveaux toxiques, afin de les rendre plus aisément éliminables. Les réactions de la phase de conjugaison vont permettre de fixer sur les métabolites intermédiaires un groupement hydrophile, c’est-à-dire qui favorise sa solubilisation dans l’eau. Cela va faciliter son élimination.

Durant la phase 2, plusieurs réactions enzymatiques vont se chevaucher pour assurer la greffe de différentes fonctions sur les dérivés ainsi oxydés :

  • La sulfoconjugaison : la détoxification par les produits soufrés, en particulier le glutathion ;
  • La glucurono-conjugaison : l’intervention de l’acide glucuronique (synthétisé à partir de glucose) ;
  • La détoxification par les acides aminés comme la glutamine, la glycine, la taurine et l’arginine ;
  • La détoxification par méthylation, grâce aux vitamines du groupe B (B6, B9 et B12) ;
  • La détoxification par acétylation, grâce aux vitamines B5 et C.

Phase 3 : transport et élimination

Les molécules ainsi obtenues après la phase 2 doivent maintenant être transportées du foie jusqu’à la sortie du corps, pour y être éliminés définitivement. Ce sont la bile, les selles et l’urine, le sang et les reins qui vont permettre d’éjecter les déchets. Le transport protéique est facilité par l’alcalinisation des organes, ce que l’on peut obtenir en consommant des légumes et du citrate. Mais attention à ne pas en abuser pour éviter l’alcalose.

Comment nettoyer son corps par la détox ?

Il existe plusieurs méthodes pour drainer son foie et son organisme en général. Le plus important est de bien s’hydrater en buvant beaucoup d’eau, d’éliminer les toxines par la transpiration en pratiquant une activité physique régulière et d’adapter son régime alimentaire. Évitez la nourriture trop grasse et les aliments transformés et consommez de bonnes protéines, des fruits et légumes et des oméga-3. Découvrez également 7 plantes pour une détox naturelle réussie.

  • Le pissenlit : considéré comme un draineur universel pour la peau, le foie et les reins, il permet de soutenir les fonctions d’élimination[3] grâce à son action sur la synthèse de la bile et son évacuation. En contribuant à la détoxification de l’organisme, il rend le corps plus pur et plus mince ;
  • Le chardon-marie : particulièrement efficace pour le drainage, il favorise le bon fonctionnement du foie et nettoie l’organisme. Également appelé Silybum marianum, il est composé de silymarine et de silybine, utilisés dans différents troubles hépatiques[4] ;
  • L’artichaut : grâce à ses vertus stimulantes au niveau hépato-biliaire, il favorise l’évacuation de la bile et protège le foie, facilitant ainsi les trois phases de détox ;
  • La fumeterre : cette plante était très prisée par les Anciens de la Grèce Antique, grâce à ses propriétés hépatiques et cutanées, notamment dans le traitement de la jaunisse ;
  • Le brocoli : il favorise le transit et permet de réduire l’assimilation des graisses par le foie, le protégeant ainsi du cancer et de la stéatose hépatique ;
  • Le radis noir : les substances soufrées (glucosinolates) qu’il contient stimulent les enzymes de phase 2 et donc le fonctionnement hépatique. Il atténue le stress oxydatif, grâce à son effet hépato-protecteur[5] ;
  • Le desmodium : il est reconnu pour son action hépato-protectrice et soutient le travail du foie dans l’élimination des toxines.

detox apres les fetes

Chez Lepivits, nous avons conçu le Détoxivits, un complément alimentaire qui combine chardon-marie, pissenlit, vitamines et oligo-éléments pour assurer le bon déroulement des phases 1 et 2 de la détoxification hépatique. Grâce à ses nutriments, le Détoxivits active la phase 3 et élimine les toxines, pour des résultats efficaces sur le poids et l’énergie.

Et ensuite ?

Que se passe-t-il après la détox hépatique ? Votre organisme ainsi nettoyé va subir un regain d’énergie, visible à tous les niveaux : peau et cheveux, muscles, articulations, respiration, transit intestinal, sommeil… Au début, il est possible que vous ressentiez un peu de fatigue et un moral fluctuant : c’est normal. La détoxification est un changement qui demande beaucoup d’énergie pour éliminer les déchets du corps. Pour conserver les effets bénéfiques de la détox le plus longtemps possible, évitez la junk food, buvez de l’eau et privilégiez des aliments sains.

À lire aussi : un régime sans sel est-il bon pour notre santé ?



[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26026145/

[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18052394/

[3] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28364786/

[4] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28125040/

[5] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30067118/

Produit ajouté à la liste d'envies
Produit ajouté au comparatif.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/