EPA-DHA - Huile de foie de morue
Vous souvenez-vous de la cuillère quotidienne d’huile de foie de morue ? Si vous y avez échappé, vous vous dites peut-être que vous avez eu de la chance. Mais si cette huile de poisson est peu appréciée pour son goût amer, elle est pourtant bénéfique pour la croissance des enfants et peut-être bien efficace contre le coronavirus. Naturellement riche en vitamine A et en vitamine D, ce remède est sous-estimé. Découvrez aujourd’hui les bienfaits de l’huile de foie de morue.

Le mythe de l’huile de foie de morue

Déjà, pour commencer, c’est quoi exactement l’huile de foie de morue ? Car oui, on a compris que c’est de l’huile et que ça vient du foie des morues, mais comment ? À l’origine, les Vikings suspendaient des morues au-dessus de cuves d’eau bouillante. La vapeur faisait tomber l’huile dans l’eau chaude, qui était ensuite récupérée pure pour être consommée. Avec le temps, pour la commercialiser en grande quantité, on laissait pourrir les foies de morue jusqu’à ce que l’huile sorte toute seule, mais avouez que ce n’était pas très ragoutant.

Au 19e siècle, l’huile de foie de morue était populaire comme médicament contre les douleurs articulaires, la goutte, la toux et la tuberculose. Ce n’est qu’au début du 20e siècle que des recherches ont permis de découvrir qu’elle était bénéfique pour les enfants, en luttant notamment contre le rachitisme[1] et en favorisant la croissance osseuse. Or le rachitisme survient en cas de carence en calcium et en vitamine D. Nous verrons que cette information a toute son importance dans la suite de cet article.

Aujourd’hui, l’huile de foie de morue s’obtient par décantation des foies préalablement cuits et écrasés. Depuis, nos grands-parents et nos parents ont pris l’habitude d’en donner une cuillérée chaque jour à leurs enfants. Mais vous vous souviendrez peut-être que son odeur était écœurante et sa saveur encore plus, c’était le cauchemar des enfants. Heureusement, un morceau de sucre faisait passer son goût amer.

Les bienfaits de l’huile de foie de morue

L’huile de foie de morue est l’aliment qui contient le plus de vitamine D avec 250 µg pour 100g. Elle également très riche en vitamine A et en oméga 3, des acides gras polyinsaturés essentiels pour notre organisme, qui ne les synthétisent pourtant pas. Cela explique ainsi pourquoi elle servait de remède idéal contre le rachitisme des enfants. Mais elle possède également de nombreux bienfaits[2] :

  • La vitamine A garantit une bonne vue et préserve la santé oculaire ;
  • La vitamine D augmente les défenses immunitaires et combat les virus ;
  • Les oméga 3 assurent l’équilibre cardiovasculaire, le développement du système nerveux et la fluidification du sang. Ils réduisent aussi les réactions inflammatoires.

Un rapport de l’Académie française de médecine indique que 80% de la population occidentale souffre de carence en vitamine D, pourtant indispensable à la croissance durant l’enfance, car elle permet de fixer le calcium sur les os, également nécessaire à la formation de l’ossature et à la prévention de l’ostéoporose. Si le soleil et ses rayons UV fournissent une grande partie des ressources en vitamine D, il ne faut pas oublier de complémenter avec une alimentation saine et équilibrée, riche en vitamines. En hiver, l’ensoleillement est faible et l’huile de foie de morue permet de compenser ce manque[3].

À lire aussi : Vitamine D et dépression, un lien à ne pas négliger

L’huile de foie de morue contre la covid-19 ?

En novembre 2020, une étude[4] de l’hôpital universitaire d’Oslo en Norvège a évalué l’impact de l’huile de foie de morue sur le coronavirus. Cette recherche, testée sur 70.000 personnes, est toujours en cours et devrait durer environ 2 ans. Le principe est de prescrire de l’huile de foie de morue à la moitié de la population de l’étude et un placebo à base d’huile de maïs à l’autre moitié. À la fin de l’hiver, les chercheurs analyseront les profils de santé de tous les individus pour trouver des différences.

Il existe à ce jour d’autres recherches sur le sujet, qui ne sont pas encore concluantes. En particulier, une étude sur 150.000 personnes commencée en mars 2020 ont observé que les patients utilisant de l’huile de foie de morue subissaient moins les effets de la covid-19, mais il est possible que ces personnes se protégeaient par d’autres moyens.

Comme nous vous le précisions en amont, les oméga 3 contenus dans l’huile de foie de morue assurent la fluidification du sang. Or le virus serait responsable de la formation de caillots de sang et de problèmes de coagulation, qui peuvent provoquer des embolies pulmonaires ou des AVC.

Il est cependant difficile de prescrire de l’huile de foie de morue à la population pour se protéger éventuellement contre le coronavirus, sachant que les résultats n’ont pas été démontrés et que ce remède possède des contre-indications, comme vous allez le découvrir.

À lire aussi : les micronutriments efficaces contre le coronavirus

Les dangers de l’huile de foie de morue

Outre la possibilité que des personnes soient allergiques au poisson, l’huile de foie de morue peut être contre-indiquée ou posséder des effets indésirables, notamment :

  • Si l’individu ne souffre pas de carence en vitamine A ou en vitamine D, le surdosage risque de causer des maux de tête, des vertiges, des vomissements et des brûlures d’estomac ;
  • Les personnes hémophiles ou atteintes de pathologies causant des soucis de coagulation peuvent aggraver leurs symptômes à cause d’une trop forte teneur en oméga 3 ;
  • Pour les femmes enceintes, qui ne doivent jamais se supplémenter seules. En cas de grossesse, il vaut mieux demander l’avis d’un médecin ;
  • Pour les personnes sous traitement anticoagulant, notamment les personnes âgées.

Cure d’huile de foie de morue

Quand prendre de l’huile de foie de morue ?

Il est recommandé de consommer de l’huile de foie de morue le matin de préférence, au milieu du repas, toujours en complément alimentaire, c’est-à-dire en plus d’un régime sain et équilibré. On la trouve sous forme liquide, mais le goût est amer et se conserve mal. Préférez-la alors sous forme de gélules, en pharmacie ou dans les commerces de compléments alimentaires. Dans ce cas, prenez une à deux gélules par jour maximum. La cure d’huile de foie de morue peut durer entre trois et six mois. Avant de commencer une nouvelle cure, faites une pause d’au moins une semaine.

Comment choisir son huile de foie de morue ?

Pour bien choisir une huile de foie de morue, privilégiez les gélules bio, pour éviter la présence de dioxyde de titane. Les doses d'acide docosahexaénoïque (DHA) et d'acide eicosapentaénoïque (EPA) doivent être correctes, mais votre huile de poisson ne doit pas contenir de polychlorobiphényles (PCB)[5]. Ceux-ci, avec les métaux lourds comme le mercure, peuvent provoquer des problèmes de santé. Le filtrage, la purification et le raffinage du poisson doivent normalement limiter les risques de pollution[6], mais renseignez-vous bien sur les procédés de fabrication et de contrôle de votre huile de foie de morue.

Les sources de vitamine A et de vitamine D

Où trouver de la vitamine A ?

La vitamine A, ou rétinol, est une vitamine antioxydante essentielle pour la croissance, la vue, la différenciation cellulaire et les défenses immunitaires. Elle est apportée par notre alimentation uniquement, principalement dans les aliments d’origine animale : foie, œufs, poissons gras, beurre, fromages au lait entier, ou sous forme de caroténoïdes (bêta-carotène) dans les fruits et légumes tels que carottes, potiron, patate douce, mangue, abricots et melons.

Les sources de vitamine D

La vitamine D est essentielle pour le bon fonctionnement de notre organisme. Elle augmente notamment la concentration de calcium et de phosphore dans le sang. Si la source la plus efficace est l’exposition à la lumière naturelle du soleil, on la trouve également dans les poissons gras, en particulier le hareng, mais aussi en légère quantité dans l’avocat, le fromage, le lait et le beurre. La forme la plus efficace est la vitamine D3 de Lepivits, qui s'assimile facilement.

 

Et si vous laissiez les mauvais souvenirs du passé loin derrière vous et que vous vous réconciliez à présent avec l’huile de foie de morue ? Essayez les gélules, vous ne sentirez pas le goût. Vous augmenterez vos taux de vitamine D et A et lutterez peut-être contre la covid-19. Vous avez tout à gagner. Nous vous conseillons également notre article Quelle vitamines pour renforcer le système immunitaire ?

[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12897318/

[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21677119/

[3] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28756294/

[4] https://ichgcp.net/fr/clinical-trials-registry/NCT04609423

[5] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20027164/

[6] https://pubs.acs.org/doi/10.1021/jf035310q

Produit ajouté à la liste d'envies
Produit ajouté au comparatif.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/